Les bienfaits du vélo sur votre santé

Le vélo, c’est un moyen de déplacement, un jouet pour enfant, un loisir pour les ados et un sport complet pour les athlètes. Contrairement au footing, le vélo est ce qu’on appelle communément un sport « porté ». Cela signifie l’individu exerce son poids sur un équipement au lieu de le porter. Ainsi, lors d’une pratique assez intense et longue, les possibilités de crampe musculaire, ou de contusion de la jambe et de la cheville.

Quels sont les bienfaits apportés par la pratique quotidienne du vélo ?

Comme tout autre muscle du corps, le cœur a besoin s’être entrainé régulièrement. Par conséquent, ces exercices d’endurance l’aident à ralentir le rythme des battements à l’état de repos. Compte tenu des avis recensés à partir des amateurs de cyclisme, pratiquer cette activité régulièrement permettrait d’acquérir des habitudes de consommation plus saines. En effet, lors de l’entrainement physique, le cerveau et la conscience est plus enclins à écouter les sensations du corps, c’est-à-dire : la respiration et le mouvement des articulations. À mesure que vous êtes habitué, vous commencez à adopter des gestes plus équilibrés. Avec l’effort fourni, vous êtes contraint de boire très souvent de l’eau.

Possédant également des vertus médicinales louables, ce sport est fortement conseillé pour les individus se trouvant en surpoids. À effectuer à un rythme constant évalué à trois fois par semaines et des séances continues de deux heures, les résultats sont exceptionnels. Pour accélérer le métabolisme et le forcer à réguler les dépenses en calories, exécuter à jeun une séance de quarante minutes non-stop. Lorsqu’on se met à acquérir une certaine accoutumance dextérité et l’effort fourni est ponctuel, les réserves de sucre contenu dans le corps sont peu à peu brûlées.

Quelles sont les précautions à prendre en pratiquant du vélo ?

En matière de sécurité, comme ces engins requièrent un certain équilibre et une grande concentration afin de ne pas chuter, il est primordial de s’équiper correctement. Même à une vitesse relativement anodine, tomber à vélo tête la première au sol est très dangereux. À cette hauteur de selle, vous n’êtes pas à l’abri d’un traumatisme crânien grave. Quant aux adeptes du cyclisme nocturne, vous devez impérativement vous munir de bandes fluorescentes sur les vêtements. Dans cette perspective, les automobilistes remarqueront plus facilement votre présence. Si vous ne le saviez pas encore, il est possible que votre engin ne soit pas compatible avec votre morphologie. Par conséquent, en poursuivant sur cette voie, vous ne feriez que détériorer votre état de santé.

Concernant les séniors ayant atteint un certain âge, c’est-à-dire 45 ans et plus, l’éligibilité à la pratique régulière de cette activité nécessite un accord et un suivi médical. Pour cela, il est recommandé de prendre rendez-vous chez un cardiologue. Annuellement, vous passerez un test de faisabilité o vous capacité physique et athlétique seront jaugés. Le cas des cyclistes chevronnés ayant effectué une longue pause est particulièrement délicat à appréhender. En effet, en voulant atteindre ce niveau de performance antérieur, l’athlète risquera de graves complications. Par conséquent, il est vivement conseillé de débuter progressivement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *