Cuisiner avec des équipements sains et durables

Les amateurs de cuisines sont d’accord que les ustensiles utilisés peuvent jouer un rôle dans la réussite ou l’échec d’un plat. Elles peuvent jouer sur le goût, mais encore, sur la santé. En effet, certains équipements ne permettent pas certaines cuissons. Or la cuisson, c’est aussi un point très important. Voici quelques questions à se poser lors du choix des matériaux de cuisine.

Un bon matériau de cuisine, c’est quoi ?

Avant tout, c’est une question de goût et de choix personnel. Par contre, il est conseillé d’opter pour des ustensiles à usage unique. Il est préférable d’avoir un matériau qui fait une seule tâche, mais qui le fait très bien que d’avoir un matériau multifonction, mais dont le rendu laisse à désirer. De cette manière, la durabilité du produit a été prouvée.

Ensuite, le rapport qualité et prix. Il n’y a rien de mal à acheter un produit à prix élevé si celui-ci va servir assez longtemps pour amortir ce coût. Encore faut-il être efficace et économique. Ce qui veut dire, nécessite relativement peu d’énergie pour fonctionner. Cela se joue, par exemple, sur le temps de cuisson.

En outre, un appareil jugé d’efficace doit être pratique et facile à manipuler. Après tout, cuisiner, c’est aussi un moment de plaisir à savourer, mais pas un casse-tête à résoudre. Il est également de choisir des matériaux ergonomiques pour profiter de plus d’espace de travail et de va-et-vient.

Enfin, il est important de faire attention aux réactions ou aux produits dégagés par les ustensiles lors de la cuisson. Certaines matières réagissent mal à la chaleur et font une réaction. Cette dernière pourrait produire des substances nocives à la santé. Certains matériaux viennent même à dénaturer les aliments.

Que privilégier ?

La fonte vient au plus haut de la liste pour les cuissons particulièrement lentes. C’est un alliage de fer et de carbone. La fonte est un peu lourde, mais elle garde bien la chaleur. Cette dernière est bien dispersée et ne se refroidit pas aussi vite. Elle peut garder les repas au chaud un bon moment. Il est, cependant, conseillé choisir les fontes brutes, car les émaillées peuvent contenir des plombs selon sa provenance. C’est un équipement qui ne s’usera pas dans les années.

Vient ensuite l’inox. Comme son nom l’indique, cette matière ne rouille pas. Toutefois, il est déconseillé d’y laisser les aliments acides longtemps. Contrairement à la fonte, l’inox est léger et facile à entretenir. Quant à la répartition, de la chaleur, le mieux, est de choisir des casseroles à base épaisse. L’inox est partout, on les utilise souvent dans les autocuiseurs.

Exit le téflon et l’aluminium

Certes, les ustensiles recouverts de téflons sont pratiques de par leur nature antiadhésive. Cependant, cette matière, qui est un polymère de plastique, ne supporte pas la haute température. Effectivement, elle dégage une vapeur très toxique, tellement toxique que cela représente une menace non seulement pour les humains, mais aussi les animaux à savoir les oiseaux.

Similairement, l’aluminium est un métal neurotoxique. Il est prudent de l’éviter, car malgré les recouvrements, l’altération n’est pas à écarter. Cela aura comme conséquence un taux élevé d’aluminium dans le sang, pouvant causer des maladies du système nerveux central.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *