Comment aménager un espace extérieur écologique ?

Si vous disposez d’un espace libre dans votre habitation, l’aménagement d’une terrasse ou d’un jardin vous permettra de profiter pleinement de la surface extérieure de votre habitation. L’idéal serait de l’effectuer selon une démarche écologique. Les suggestions d’un paysagiste pourront dans ce cas vous être utile. Voici des conseils pour aménager un espace extérieur écologique.

La clôture et le sol

Pour pouvoir profiter pleinement de votre jardin, il est nécessaire de prévoir une installation qui pourrait vous protéger des variations climatiques comme les vents dominants. La haie est une clôture respectueuse de l’environnement qui est utilisée à cet effet, mais peut également servir à préserver votre intimité. Etant constituée de plantes et d’arbustes, elle fait partie des éléments qui ont un impact positif sur l’écosystème. Renseignez-vous, cependant, sur le code d’urbanisme de votre ville, en vue de connaître la distance autorisée pour planter les végétaux, par rapport à vos voisins.

Pour le choix de la pelouse, il dépend du type d’utilisation que vous comptez faire de votre espace extérieur, de la nature du sol et du climat. Privilégiez cependant un gazon qui ne nécessite pas d’arrosage en saison estivale et qui pousse lentement, afin de limiter la fréquence de tonte. L’herbe tondue pourra ensuite être employée en désherbant naturel ou en compost. Pour un aménagement extérieur écologique, faites appel à un spécialiste expérimenté qui utilise des matériaux naturels.

La terrasse et la piscine

Au cas où vous souhaitez installer une piscine dans votre espace de détente écologique, vous pouvez opter pour un bassin naturel, rempli d’eau épurée, à l’aide de plantes et de bactéries. Dans la mesure où vous disposez du savoir-faire nécessaire pour réaliser vous-même l’opération, le coût sera moins onéreux, soit un budget inférieur à 5 000 euros. Dans le cas contraire, faites appel à une entreprise spécialisée pour obtenir un résultat impeccable. Il faudra également faire une demande pour obtenir une autorisation de construire, si le bassin fait plus de 100 m². Pour les bassins inférieurs à 100 m², une déclaration sera suffisante.

Par ailleurs, pour la construction d’une terrasse en bois, le matériau de conception doit être choisi selon le climat local. Un bois de classe 4, par exemple, est approprié pour les zones qui sont exposées aux problèmes d’humidité. S’il s’agit d’une localité pluvieuse, un bois de classe 5 serait plus recommandé, pour sa résistance à l’eau.

L’allée

Pour l’aménagement d’une allée pratique, le mieux est d’éviter le bitume ou les matériaux imperméables. Ce type de revêtement ne permet pas à l’eau de pénétrer dans le sol. Un moyen écologique de décorer votre allée, est d’opter pour une calade. Il s’agit d’une surface composée de pierres, associées à de la terre ou du sable.

Des matériaux comme le granit, la pierre bleue ou le schiste sont également employés pour le pavage. Ces produits ont l’avantage d’être naturels et durables. Comme pour les autres types de travaux, informez-vous sur les autorisations nécessaires.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *