Commencer le zéro déchet suivant la règle des 5 R

Dans son livre, zéro déchet, Bea Johnson explique en détail les 5 règles pour débuter ce style de vie écolo. Il s’agit, en général de limiter voire à supprimer les ordures évitables de la maison. En effet, dans cette société où la surconsommation est encouragée, l’environnement en sort pollué et surchargé en substances nocives pour la santé des êtres humains même.

Le mouvement zéro déchet, c’est quoi ?

C’est un style de vie soucieux de la nature et de l’environnement. Il est surtout question de prendre conscience sur son habitude de consommation. Devenir un acheteur consciencieux et responsable. Responsable, car la plupart des achats sont impulsifs, qui sont le résultat des marketings et des campagnes. Chacun est donc appelé à minimiser son empreinte écologique.

Pour commencer, on peut déjà faire le grand ménage du printemps. Il existe un grand nombre de « choses » que l’on n’utilise même pas dans les placards. C’est de cela qu’il s’agit. Commencer à trier les objets à la suite desquels les doublons seront mis au don. En plus, penser à recycler et à choisir les produits durables et réutilisables. Ce geste va considérablement réduire les ordures et surtout limiter les consommations dévorantes et non raisonnées.

Ensuite, lors des achats, bien choisir les matières. On l’aura compris, des cartons au lieu de sachets en plastique, des emballages en papier recyclé au lieu des papiers glacés, des bocaux en verre au lieu de ceux en plastiques… La liste est longue, mais la base est de supprimer les plastiques dans les habitudes.

Les 5 R

Les 5 R signifient Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler et Composter ou Rot en anglais. Ce sont les maîtres-mots du mouvement déchet inexistant. Ils vont aider comme balise dans la consommation. Il faut être capable de refuser toutes choses qui vont à l’encontre de cette mode de vie. Refuser également d’acheter des choses qu’on possède déjà ou qu’on n’a pas besoin. C’est la prise de conscience dans les achats.

Réduire ensuite la consommation. Quand on aura vidé le placard des biens inutiles ou les doublons, il est important de ne pas retomber dans le cycle. Il faut savoir apprécier ce vide et ne pas se précipiter à le remplir à nouveau de choses pas nécessaires. Avant toute tentation d’achat, bien se questionner de ce que cela va avoir comme résultat sur l’environnement.

Le prochain R est Réutiliser. Il s’agit de privilégier les objets non-jetables comme les rasoirs, les bocaux, les lingettes, les cotons etc. il est aussi fort encouragé d’opter pour les produits en vrac, de plus en plus de boutiques proposent cette alternative. C’est intéressant du fait que cela va significativement réduire les 300 kg de déchets individuels chaque année.

Le recyclage est bien, mais à titre de rappel, l’inexistant est mieux. Cependant, il faut reconnaître que c’est déjà un bon geste. Le problème réside dans les objets impossibles à recycler et non-biodégradables comme le cas des coques de téléphone. Pour le cas des déchets organiques, les réduire en compote est non seulement écolo, mais en plus servira à produire des engrais écolo qui peuvent embellir les plantes.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *